Accueil > Actualités > Budget 2020 : un manque d’ambition pour la jeunesse et les associations (...)

Budget 2020 : un manque d’ambition pour la jeunesse et les associations !

Le Cnajep a produit une analyse technique et politique du projet de loi de finances sur le programme 163 « jeunesse et vie associative »

Un budget qui peut apparaître trompeur. Il affiche effectivement une hausse de 8 %. Mais ce n’est pas aux bénéfices des associations de jeunesse et d’éducation populaire ou de programme de lutte contre la précarité. Le SNU – service national universel représente 81 % du budget du programme ! Tous les financements de programmes, actions, projets diminuent à quelques exceptions (Fonjep) Des associations qui vont être de plus en plus asphyxiées. Logique qui même du point de vue économique, car le secteur associatif représente plus de 1,8 millions d’emplois, plus que dans le BTP !
On peut même s’inquiéter de la hausse du budget du service civique car si le budget augmente, le ratio par jeune accueilli diminue, avec des durées qui vont diminuer. On passe progressivement à 6 mois quand il y a 10 ans nous étions à 12 mois. Et dans les échanges à travers le SNU, on parle de 3 mois.

Documents joints

SPIP | Site réalisé et hébergé par les CEMÉA Pays de la Loire | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Conditions Générales de Ventes | Règlement intérieur des formations

CEMÉA Pays de la Loire - 102 rue Saint-Jacques 44200 Nantes

02 51 86 02 60 - accueil[a]cemea-pdll.org