Accueil > Publications > AniMaCT’eur.ice > AniMaCT’eur.ice n°8 ACTIVITÉS DE PLEINE NATURE - Janvier 2012

AniMaCT’eur.ice n°8 ACTIVITÉS DE PLEINE NATURE - Janvier 2012

Faire de la voile, du kayak, de l’escalade,...

Autant d’activités qui sont souvent mises en avant par les organisateurs de séjours. Des activités vitrines qui cachent la plupart du temps des pratiques de consommation, loin d’une réflexion sur ce qu’elles impliquent pour les personnes qui les vivent. Certaines sont encadrées par une législation qui peut sembler lourde et qui freine par- fois les organisateurs de séjours et les équipes d’animation, ceux-ci préférant laisser à des prestataires extérieurs le soin de penser ces
activités.
Parce qu’elles sont « physiques », les Activités Physiques de Pleine Nature sont parfois amalgamées aux sports. Il existe pourtant bien une distinction entre ces deux pratiques. L’une est une activité encadrée quand l’autre est une pratique instituée avec son organisa- tion propre, chacune pouvant être pensée dans le cadre de l’animation pour permettre aux personnes de se construire. Le propos n’est pas d’opposer ces deux pratiques mais bien de penser ce que chacune peut apporter en les réfléchissant sous l’angle de l’animation, volontaire comme professionnelle.
Il semble néanmoins important de réaffirmer que les APPN ne se limitent pas à des prestations ou à une pratique physique. Bien plus, elles sont la prise directe de l’individuE avec le milieu où il-elle se trouve, la possibilité d’une prise de risque et d’un dépassement de soi pour évoluer dans sa manière d’appréhender son environnement. Et l’animation y a toute sa place ! Comment permettre la prise de risque sans mettre en danger les personnes ? Quels processus cela va-t-il déclencher chez la personne ? Quelle progression dans l’activité ?
Ces questions sont à réfléchir, à théoriser, à penser dans la globalité de ce que sont les APPN. C’est en pensant l’activité dans sa totalité, en réfléchissant à ses implications pour ceux-celles qui les vivent qu’on prend en compte au plus près l’individualité de chacunE. Mais ce sont aussi des vécus qui fondent la base d’expérimentations, de tâtonnements et de pratiques dans nos espaces d’animation, qui viennent enrichir ce type d’activités et nourrir la réflexion.

Au sommaire de ce numéro :

  • Les APPN : Une appellation, des perspectives d’animation
  • Témoignage
  • La meilleure façon de grimper
  • Une structure d’escalde à moins de 3 mètres
  • Hissez la voile
  • Le socio-sport existe-t-il ?
  • Jeu : Tirer son époingle du jeu
  • Vie associative : quelques rdv

Bonne(s) lecture(s) !

L’Anim’Acteur n°8 - Activités de pleine nature
Cliquer sur l’image pour télécharger le PDF
SPIP | Site réalisé et hébergé par les CEMÉA Pays de la Loire | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Conditions Générales de Ventes | Règlement intérieur des formations

CEMÉA Pays de la Loire - 102 rue Saint-Jacques 44200 Nantes

02 51 86 02 60 - accueil[a]cemea-pdll.org