Accueil > Actualités > Fonjep Pays de la Loire Modèle socio-économique

Fonjep Pays de la Loire Modèle socio-économique

Les associations d’éducation populaire et de jeunesse sont confrontées à un phénomène d’industrialisation de leur rapport avec les financeurs. La réduction des financements se traduit notamment par une prépondérance d’une évaluation de l’activité des structures d’éducation populaire et de jeunesse basée sur des critères mesurables et financiers : évaluation par le biais de la productivité, de la performance, de la valeur utile produite, du rapport aux autres acteurs, du rapport au territoire.

Questionner le modèle socio-économique c’est :

  • dans un premier réaffirmer les essentiels et ne pas acter comme inévitable les évolutions actuelles : la collectivité (État, collectivités territoriales…) doivent prendre en charge les actions associatives qui relève de l’utilité sociale. Sans cette vigilance nous prenons le risque d’une prédominance de l’économie dans nos réflexions.
  • Pour autant il est nécessaire de réfléchir à comment s’adapter dans ce contexte.

Le rapport entre les acteurs : économie réciproque et/ou circulaire, mutualisation, coopération. Le rapport entre acteurs peut-il se limiter à une relation concurrentielle ?

Le rapport au territoire : Quels besoins sur les territoires ? Quelles réalités, quels contextes ? Et donc quel développement politique et stratégique (sou-tendu il y a une « forme de décentralisation du JEP ») Identification des différentes pratiques et politiques associatives sur le territoire régional ? Comment faire une telle photographie ? Quels critères ? Budgétaire ? Autres ? Nous partons malgré tout du constat que nous avons besoin d’une politique associative globale et cohérente au niveau national et qui se décline sur les territoires.

Le rapport dans la production : bénévoles, compléments salaires (ex de retraite), salariés, volontaires avec des coûts très différents. Comment l’économie des associations se construit aussi avec des équilibres entre ces différents types d’intervention ?
L’engagement des bénévoles est peu compatible avec la forme marchande

La question de l’investissement (faible dans l’éducation populaire – peu d’immobilisation dans les bilans financiers associatifs) Pourquoi ? Comment inverser cette tendance alors qu’on le sait que c’est un gage de pérennité et d’indépendance par rapport au pouvoir public. Comment favoriser l’investissement ? La place des fondations.

Lien avec l’expérimentation Fonjep au niveau national avec 4 études et donc 4 rapports sur la question des modèles socio-économiques.
https://www.fonjep.org/modeles-soci...

FONJEP
Cliquer sur l’image pour visualiser le PDF complet.
SPIP | Site réalisé et hébergé par les CEMÉA Pays de la Loire | | Plan du site | Mentions légales | CGV | Suivre la vie du site RSS 2.0

CEMÉA Pays de la Loire - 102 rue Saint-Jacques 44200 Nantes

02 51 86 02 60 - accueil[a]cemea-pdll.org