Accueil > Actualités > Accessibilité BAFA

Accessibilité BAFA

Nous le savions depuis des années ! Le BAFA est cher, trop cher et n’est donc pas accessible à tous les jeunes et toutes les familles.

C’est même une des raisons qui nous a poussé à faire des stages en 1/2 pension. Et avec un base BAFA 1/2 pension à 140 euros de moins ; on observe déjà une évolution sociologique importante.

Le CRAJEP se mobilise sur cet objet. Voir le plaidoyer qui a été adopté.

Depuis les CAF, DDCS ont été rencontrées sur cet objet. Les MSA sont en cours.

Sur la Loire-Atlantique de nouveaux engagements ont d’ores et déjà été pris :

  • Une aide pour tous les stagiaires de 300 € (depuis juillet 2019)
  • une aide complémentaire gérée par le CRAJEP et ses membres de 300 euros pour les personnes habitant en QPV (quartier politique de la ville) ou ZRR (zone de revitalisation rurale) Sera applicable à partir des vacances scolaires du printemps 2020.

À la dernière réunion avec le ministère (janvier 2020), la CNAF s’engageait aussi à une refonte de ses aides pour 2022. Éléments importants à la fois pour des enjeux d’accessibilité, et à la fois par rapport à la baisse du nombre de stagiaires et des organisateurs en difficulté l’été dernier.

CRAJEP plaidoyer BAFA
Cliquer sur l’image pour visualiser le PDF complet.
SPIP | Site réalisé et hébergé par les CEMÉA Pays de la Loire | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Conditions Générales de Ventes | Règlement intérieur des formations

CEMÉA Pays de la Loire - 102 rue Saint-Jacques 44200 Nantes

02 51 86 02 60 - accueil[a]cemea-pdll.org