Accueil > Archives > Cafés Pédagogiques > Synthèses des précédents cafés pédagogiques > 6 avril 2006 : L’enfermement des mineurs

6 avril 2006 : L’enfermement des mineurs

La PJJ est sommée de mettre en place des centres fermés. Sur la région, on va doubler le nombre de places pour mineurs incarcérés.

La philosophie serait de penser qu’il s’agit de mettre des éducateurs (8000 agents aujourd’hui dont 4000 éducateurs de la PJJ) dans un lieu fermé pour en faire un lieu éducatif !

Si l’éducation, c’est l’apprentissage de la liberté, du vivre ensemble, alors les centres pénitenciaires pour mineurs sont un non sens éducatif. On n’apprend pas à être libre dans un milieu fermé. C’est d’autant plus grave que ça lève le tabou de l’incarcération (on se rassure à enfermer).

Documents joints

SPIP | Site réalisé et hébergé par les CEMÉA Pays de la Loire | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0

CEMÉA Pays de la Loire - 102 rue Saint-Jacques 44200 Nantes

02 51 86 02 60 - accueil[a]cemea-pdll.org